Le Parc de la Yamaska icône de l'écotourisme dans la région

Bravo! Vous avez joint le groupe du Bioblitz du 29 septembre au Parc de la Yamaska. Que savez-vous du Parc? Le Parc de la Yamaska fait partie du réseau de la SEPAQ (Société des établissements de plein air du Québec) et compte plusieurs km de sentiers et une faune et une flore exceptionnelle. Partez à la découverte des oiseaux, des libellules, des cerfs de Viriginie, et de nombreux autres éléments de la nature.

HISTOIRE DE LA CRÉATION DU PARC NATIONAL DE LA YAMASKA
L'aménagement d'un réservoir sur d'anciennes terres agricoles et forestières se concrétise au début de la décennie de 1970. Destiné à régulariser le débit de la rivière Yamaska Nord, le projet nécessite l'expropriation de 13,4 km2 de terrain touchant 80 propriétaires. La construction d'un barrage et d'une digue s'échelonne de 1974 à 1976. La crue printanière de 1977 fait naître le nouveau plan d'eau en quelques semaines à peine. Les ouvrages de contrôle des eaux, situés à même le barrage Choinière, permettent de régulariser le débit de la rivière Yamaska Nord et d'assurer un écoulement minimal de l'eau, afin que la municipalité de Granby en aval puisse combler ses besoins.

Le réservoir Choinière constitue, en 1977, une étendue d'eau de 4,64 km2 dans le bassin de la rivière Yamaska Nord. La présence de ce grand plan d'eau, dans une région qui est peu pourvue en lacs, offre un potentiel récréatif indéniable qui justifie alors une mise en valeur parcimonieuse et garante de la protection du milieu naturel. Le réservoir et les terrains périphériques acquièrent différents statuts de protection jusqu'en 1983, alors que le gouvernement du Québec crée formellement le parc de récréation de la Yamaska. En 2001, des modifications apportées à la Loi sur les parcs confèrent à ce territoire le statut de « parc national », ce qui vient confirmer sa vocation de conservation.

Ainsi, la création de cette aire protégée s'inscrit initialement dans le contexte de la gestion régionale d'une ressource vitale, l'eau. Le toponyme Yamaska provient de la langue abénaquise. Il signifie « l'abondance de foin, de jonc, de yam au large », une allusion propre à l'embouche de la rivière Yamaska à son entrée dans le lac Saint-Pierre, au niveau du fleuve Saint-Laurent.
Source : https://www.sepaq.com/pq/yam/decouvrir/portrait.dot

Posted by cynthiatourisme cynthiatourisme, September 29, 2022 04:44 PM